Ouran World

Un forum RPG basé sur le manga Ouran High School Host Club.Yaoi, Yuri et hentai autorisé!
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Céran Nimà

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 24
Localisation : là, où les vagues du temps m'emportent

MessageSujet: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Jeu 11 Oct - 13:50

En poussant la porte de la bibliothèque je me m'étais à bailler, ce qui me faisait réaliser que je devais songer sérieusement à dormir plus souvent la nuit. L'endroit n'était pas désert, mais on pouvait pas dire qu'il était très fréquenté. Tant mieux pensais je, n'ayant pas une réelle envie de me retrouver dans une masse de personne, rien que l'idée me faisait frémir. J'avançais jusqu'à un rayon solitaire, et voyant une table un peu plus loin, je partais dans cette direction. Une fois assis je posais mon sac sur la table sortant mon livre, et mes lunettes. Il fallait que je termine l'histoire parce que j'en étais arrivé au point où les meurtres s'enchaînent inlassablement, et que la liste du tueur potentiel est vierge. Des fois les policiers pouvaient faire sacrément pitié, ils ne voyaient pas ce qui était juste sous leur nez, en même temps si c'était le contraire il n'y aurait pas d'histoire. On pouvait aussi remarqué quelques incohérences, par exemple si on prenait l'histoire de l'homme qui était censé s'être suicidé, une balle dans la tête tiré de la main droite, seulement ce type était gaucher, alors il faudrait que l'on m'explique pourquoi un homme qui se suicide n'utilise pas la main dont il a le plus l'habitude. Enfin après tout ce ne sont que des livres et non la réalité. Je m'étais mes lunettes en ouvrant la page que j'avais cornée pour me rappeler où j'en étais. Ah oui c'était le passage où la pauvre fille du propriétaire du bar se faisait étranglé, évidemment c'était la seule à savoir l'identité du meurtrier, elle aurait mieux fais de ne pas fourrer son nez partout. Je continuais de lire tout en soupirant parfois sur certains passages. Je finis par terminer le livre, le criminel n'était autre que le propriétaire du bar, ce qui pouvait être choquant c'est qu'il osait tuer sa fille pour sauver sa peau, il y en que la culpabilité n’effleure même pas. Enfin, je me m'étais de nouveau à baillé, tout en regardant l'heure sur mon portable. J'avais le temps de faire une petite sieste, je posais donc mon livre à côté de moi et je collais ma tête contre mon sac tout en fermant les yeux. Le sommeil me gagnait rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Stone

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans la lune...

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Jeu 11 Oct - 19:38

Aujourd'hui, Alicia avait passé sa journée entière dans la grande bibliothèque de l'école. Elle n'avait pas cours car le professeur qui était sensé lui enseigner aujourd'hui était malade; ce qui signifiait donc une totale liberté pour la jeune fille.

Ravie, elle s'était demandé quoi faire et avait pensé un instant aller se balader en forêt. Cependant, vu le temps morose et triste à pleurer, elle avait préféré se plonger dans une bonne histoire bien juteuse.

Elle ADORAIT lire, surtout des histoires fantastiques. C'était l'une de ses plus grandes passions, elle adorait vivre toutes sortes d'aventures par l'intermédiaire de personnages colorés et attachants. Elle pleurait souvent à la fin d'un livre et il n'était pas rare de la voir éclater de rire pendant la lecture.

Cette journée-là, elle n'avait pas envie de continuer aucun des livres qu'elle avait emprunté à la bibliothèque. Oh, ils étaient excellents, seulement elle aimait bien lire plusieurs livres à la fois pour maintenir le suspens, diversifier et...Bref, elle n'était pas sûre elle-même du pourquoi de cette étrange manie, mais en tout cas, elle aimait ça.

Le problème était qu'elle avait emprunté le nombre maximum de livres auquel elle avait droit, plus un petit extra que lui avait laissé la bibliothécaire parce qu'elle l'aimait bien. En demander un de plus serait abuser...

Elle s'était donc installée confortablement sur une chaise dans un coin de la pièce pour lire un nouveau bouquin.

Cependant, la veille, la jeune fille avait passé une bonne partie de la nuit à dévorer un roman, justement. Elle était donc épuisée...

Ce qui devait arriver arriva: peu de temps après le début de sa lecture, Alicia s'endormit tout bonnement sur la table devant elle, comme une enfant trop fatiguée.

Pendant ce temps, la bibliothécaire remarqua qu'il était l'heure de fermer. Elle fit le tour de la pièce et chassa les quelques personnes restantes. Cependant, la pauvre était un peu myope, et ne remarqua pas deux petites personnes chacune dans un coin sombre.

Ainsi, elle prit ses affaires puis sortit de l'immense pièce en verrouillant tout derrière elle.

Or, la bibliothèque était loin du dortoir, et il était bien rare qu'un gardien passe près de là...Comble de malheur, c'était vendredi aujourd'hui, et le concierge ne venait y faire le ménage que le lundi et le dimanche.

Tout était calme dans cette bibliothèque dont les lumières se fermèrent bientôt automatiquement, plongeant les deux jeunes gens endormis ignorants de leur sort dans le noir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celestial.forumsactifs.com
Céran Nimà

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 24
Localisation : là, où les vagues du temps m'emportent

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Ven 12 Oct - 4:50

Un "bip" sonore retentissait dans la pièce, ce qui avait pour effet de me réveiller, réalisant que c'était le son que produisait mon portable, je l'attrapais, il c'était éteint, j'avais encore oublié de le recharger.
Je le laissais tomber sur la table et je m'étirais tout en me demandant pourquoi j'avais cette impression étrange de trouver qu'il y avait quelque chose qui clochait. Laissant le temps à mon esprit d’émerger des profondeurs abyssales où il s'était perdu, je regardais autour de moi.
Là je comprenais tout de suite ce qui n'allait pas, premièrement l'endroit était bien trop calme, deuxième les lumières étaient éteintes. La bibliothèque devait peut être interdit d'accès à cette heure là pensais je, en me levant.
Je prenais mes affaires et me dirigeais d'un pas hésitant vers ce qui semblait être la direction de la sortie. Je cognais ma tête dans ce qui devait être une étagère, tout en jurant contre l'obstacle je me frottais le front, j'allais sans doute avoir une bosse. Je lâchais un soupire, en continuant d'avancer vers la sortie.
Je finissais par arrivée à la porte, je tournais la poignée une première fois, puis seconde fois, une troisième fois, sans succès, elle ne voulait pas s'ouvrir. Je donnais un coup contre le bois comme si cela pouvait la faire s'ouvrir. Puis je m'asseyais contre la porte, essayant de trouver une éventuelle solution pour sortir.
D'abord ce qui m'énervait c'est qu'on est pu fermer cette bibliothèque sans regarder si il ne restait pas quelqu'un. Mais aussi ce qui m'exaspérais était ma fâcheuse manie de dormir n'importe où. Je n'avais plus de batterie sur mon portable, comme ça je ne pouvais joindre personne, je me m'étais à soupirer et je ne savais même pas quand ils vont rouvrir la bibliothèque.
En plus j'ai faim, je fouillais dans mon sac, tentant de trouver un truc à grignoter, mais ma recherche fut sans succès. Je cognais ma tête contre le bois, j'aurais préféré me retrouver enfermé dans un supermarché, au moins j'aurais pu avoir à manger et à boire.
Je me relevais en me disant que la bibliothécaire avait peut être de la nourriture dans les tiroirs de son bureau. Une fois arrivée devant se dernier je me baissais pour chercher, heureusement les tiroirs n'avaient aucun verrou.
J'aurais du d'abord cherché où était la lumière ça aurait pu être plus pratique, mais bon je n'y avais pas pensée avant, le premier tiroir était rempli de papier, le second aussi, mais le troisième contenait des trucs plus intéressant, je prenais donc les sucreries, un peu déçu qu'il n'y ait pas le double des clés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Stone

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans la lune...

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Ven 12 Oct - 12:33

Quelque chose qui ressemblait à un bruit sourd réveilla soudainement la jeune fille en sursaut. Se redressant, elle se frotta les yeux en bâillant et regarda autour d'elle. Comme il faisait sombre! Que se passait-il, une panne d'électricité?

Mais le calme autour d'elle lui fit changer d'idée. Elle regarda la montre à gousset qui se trouvait dans sa poche en plissant les yeux pour arriver à distinguer les aiguilles: eh oui, il était bien tard!

Sans prendre le temps de ranger son livre, elle prit son sac et se dirigea vers la sortie. Comment se faisait-il que personne ne l'ait réveillée?

La jeune fille arriva finalement aux portes, qu'elle tenta d'ouvrir...Sans succès. Eh voilà, elle était prisonnière de la bibliothèque jusqu'à demain.

Comme c'était amusant! Elle pourrait lire toute la nuit, maintenant, à condition de se tenir sous le peu de lumière qu'il y avait à certains points stratégiques.

Elle aimait bien ce genre d'imprévus, elle semblait les attirer d'ailleurs, mais de toute façon cela mettait un peu de piquant dans sa vie.

Alicia allait retourner vers sa table quand soudain elle entendit du bruit venant d'un peu plus loin. On aurait dit des tiroirs qu'on ouvrait...Probablement ceux de la bibliothécaire.

Son sang se glaça et son les battements de son coeur s'accélérèrent délicieusement. C'était peut-être un voleur...En tout cas, une chose était sûre, elle n'était pas seule ici et c'était diablement excitant! Enfin une aventure digne de ce nom!

Idiote, direz-vous? Non, juste inconsciente du danger, à la façon d'un enfant qui croit que rien ne peut lui arriver.

Sur la pointe des pieds, elle commença à s'approcher de la source du bruit, profitant de la pénombre pour se camoufler un peu.

Mais, la discrétion? C'était ne pas connaître la petite Alicia...

Cela prit peut de temps avant qu'elle se prenne les pieds dans le tapis et tombe lourdement sur le sol, entraînant avec elle une petite étagère pleine de livre qui tomba avec un bruit fracassant. Sonnée, à quelques mètres à peine de l'intrus, Alica resta allongée à plat ventre par terre, recouverte de livres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celestial.forumsactifs.com
Céran Nimà

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 24
Localisation : là, où les vagues du temps m'emportent

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Ven 12 Oct - 13:58

J'allais tranquillement grignoter un peu, j'étais à deux doigts de satisfaire ma faim lorsque qu'un bruit fracassant retentissait dans la pièce. Je restais sans bouger, mais réalisant qu'il n'y avait pas de bruit de pas je me redressais.
Néanmoins cela ne voulait pas dire que j'étais seul, les choses ne tombent pas par enchantement. Si j'avais été dans un livre j'aurai dis un fantôme, mais vraiment pas très doué, mais là, dans la réalité ça ne pouvait être qu'une personne faite de chair et de sang. Debout je voyais une étagère sur le sol et un tas de livre que je discernais dans la pénombre.
Je posais donc le stock de sucreries sur le bureau, puis d'un pas lent je le contournais, marchant vers le champs de bataille. Le tas de livre avait plutôt l'air suspect de loin, en me rapprochant je pouvais nettement voir qu'il n'y avait pas que des lires.
Non quelqu'un se trouvait en dessous. Une fois arrivée juste devant, je remarquais des vêtements et des cheveux longs. Je me penchais en attrapant un livre qui se trouvait sur la tête de la personne, en me redressant je regardais le bouquin que je venais de ramasser avant de réaliser que je pourrais envisager de lui retirer le reste qui était sur elle.
Je me baissais et posais le livre par terre, puis j'enlevais un à un les livres que je posais de sorte à ce qu'ils fassent des piles à côté de moi. Une fois les livres enlevé, je remarquais que cette personne était une fille, pas difficile il y a juste à voir les habits et les cheveux pour deviner.
Je me relevais tout en passant une main dans mes cheveux, je finis par dire en soupirant.

-Qui es tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Stone

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans la lune...

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Sam 13 Oct - 10:56

Tout était noir autour d'Alicia, le coeur battant d'excitation elle attendait de voir ce que l'intrus allait faire. Partir en courant? L'attaquer? Y aurait-il un coup de feu? Elle aimerait tellement entendre un coup de feu!

Mais sérieusement, pourquoi faisait-il aussi noir?!

Elle eut la réponse lorsque l'intrus en question eu l'obligeance de lui enlever le livre qui lui était impunément tombé sur la tête. Un livre de math en plus, peuh!


- J'me rendrai pas sans combattre!

Elle avait toujours rêvé de dire ça. Mais bon, force lui était d'admettre que ce garçon n'avait pas l'air très méchant...Il avait plutôt l'air d'être un étudiant de l'école. Bon...

Elle fut un peu déçue sur le coup, mais sans le laisser envahir une seule seconde par la tristesse elle changea rapidement d'idée:


- Cool! Des bonbons!

Et sans même penser répondre à la question de son camarade elle sauta sur ses pieds et ramassa une sucette qui traînait, qu'elle lécha ensuite goulûment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celestial.forumsactifs.com
Céran Nimà

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 24
Localisation : là, où les vagues du temps m'emportent

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Sam 13 Oct - 12:41

Au lieu de me donner son prénom, elle me sortait une réplique tout droit sortir d'un livre d'aventure, ce qu'y me faisais sourire, je me retenais cependant de rire. Puis elle se mettait en joie en voyant les bonbons, là j'avais véritablement cru que je rêvais, mais la douleur que je ressentais en me pinçant la peau était bien réelle.

Je continuais de regarder la fille en arquant mes sourcils, elle n'avait rien d'ordinaire, surtout sa tenue très spécial, des cheveux et des yeux un peu étrange eux aussi, en fait même ces réactions me paraissaient aussi bizarre,tellement elles étaient disproportionné.
J'étais encore perdu dans mes esprits quand je réalisais qu'elle mangeait mes sucreries, non mais je rêve, malheureusement pas. Mais je devais admettre un petit peu que ces sucreries ne m'appartenaient pas à la base.

Ce qui ne m'empêchais pas de ramasser les bonbons, tout en restant debout, je me demandais combien de temps j'allais devoir rester enfermer avec elle. Je devais essayer de rester le plus gentil et le plus courtois, même si là, ça commençait mal.


-Je t'ai posé une question, comment est ce que tu t'appelles? Et aussi est ce que tu sais quand cette bibliothèque sera de nouveau ouverte, parce qu'au cas où tu ne le serais pas on est enfermé ici? Il n'y a pas d'autre sortie que cette porte? Ah et une chose, ceci sont mes sucreries, alors avant de te jeter dessus demande moi au moins si tu peux en manger...

Je finissais ma phrase en secouant les bonbons dans mes mains, puis je contournais de nouveau le bureau, attrapant une chaise je revenais m'arrêtant prêt de la porte puis je m'asseyais tout en mangeant un bonbon, extrêmement sucré, je tirais une grimace, ce n'est décidément pas ce que je préfère.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Stone

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans la lune...

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Dim 14 Oct - 11:44

Alicia avait la bouche pleine et ne remarqua même pas quand le jeune homme ramassa ses bonbons. Cependant, elle se rendit mieux compte cette fois de la question qui lui était posée lorsque le jeune homme la répéta.

- Mmmm? J'm'appelle Alichia. Cha va ouvrir demain à huit heure, comme d'habitude. Et pis...Il est un peu trop tard pour demander les bonbons non, maintenant qu'ils chont dans ma bouche? Mais chi tu veux ch'te donne un bout de mon chandwich en échange!

Elle finit enfin par avaler, contente. Ce qu'elle pouvait aimer les bonbons! Même si elle n'avait pas vraiment faim.

Repue, elle s'assis ensuite sur la chaise de la bibliothécaire et attendit en balançant les pieds ( elle avait toujours été petite, et donc ses pieds ne touchaient pas le sol quand elle était sur une chaise) que son interlocuteur réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celestial.forumsactifs.com
Céran Nimà

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 24
Localisation : là, où les vagues du temps m'emportent

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Dim 14 Oct - 14:56

Assis je regardais la jeune fille qui en fait était un véritable phénomène à elle toute seule. Elle daignait enfin me répondre, quoique j'étais quasi sûr qu'elle n'avait pas entendu que je lui parlais la première fois.
Je me retenais de rire encore une fois, mais je souriais, elle avait de ces manières, en la voyant parler la bouche pleine je me demandais si ce n'étais pas une enfant, pourtant la réponse était clairement négative.
Elle se m'étais à se balancer sur sa chaise, c'est comme ça que je pouvais remarquer à quel point elle était petite. J'avais l'impression qu'elle n'en avait rien à faire d'être enfermé ici, moi ça me faisais l'effet d'une cage, je n'aimais pas ça, j'avais cette désagréable impression d'être contraint à rester ici. Je réalisais que je ne lui avais pas répondu.


-Non merci sans façon....

Je me levais faisant les cents pas, qu'est ce que je pouvais bien faire pour m'occuper, n'ayant aucun moyen de sortir d'ici, je devais me résoudre à mon sort et trouver de quoi passer le temps. Ne trouvant rien, je me disais que ce ne serait pas plus bête de lui demandé à elle. Parce que si c'est pour rester ici jusqu'à huit heure je préférais m'occuper.

-Je m’ennuie...n'aurais tu pas une idée pour combler le temps?

Je n'étais pas vraiment sûr que lui demander soit une bonne idée, parce qu'elle avait l'air quand même un peu bizarre dans son genre, mais bon elle restait inoffensive.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Stone

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans la lune...

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Mar 16 Oct - 14:57

Alicia sortit un peu de sa rêverie pour remarquer que le garçon avec qui elle était semblait nerveux, ou en tout cas pas très content ( Alicia pouvait être très observatrice lorsqu'elle n'était pas dans la Lune). Dans sa naïveté, elle ne comprenait pas pourquoi. Comment pouvait-il être soucieux alors qu'il vivait une aventure aussi rigolote? Elle, ça lui suffisait très bien pour être de bonne humeur.

Il refusa son offre de sandwich, puis lui demanda si elle n'avait pas une idée pour passer le temps. Ses yeux s'agrandirent:


- Mais...On est dans une bibliothèque! On peut lire tous les livres qu'on veut, et toute la nuit! Tu imagines?

Mais elle reconnu en elle-même que ce serait peut-être redondant au bout de quelques heures...Puis qu'elle aurait mal aux yeux, et lui aussi sûrement. Excitée, elle échafauda un autre plan:

- Ou sinon, on pourrait construire des forts avec les livres et faire semblant qu'on est en guerre et...Et...On pourrait faire une bataille de boules de papier, il y en a plein dans le bac de récupération!

Elle bâilla.

- A moins qu'on ne fasse une partie de cache-cache dans le noir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celestial.forumsactifs.com
Céran Nimà

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 24
Localisation : là, où les vagues du temps m'emportent

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Ven 19 Oct - 5:01

Je la regardais s'agiter dans tous les sens, oui elle avait effectivement tout l'air d'une enfant, au moins elle eu la gentillesse de proposer des activités pour combler l'ennui profond dans lequel j'allais être d'ici peu. Comme il fallait si attendre ce n'était que des jeux de gosses, pas très surpris je passais ma main dans mes cheveux, tout en réfléchissant à ces propositions.

-D'accord...pourquoi pas une partie de cache cache, parce que pour les contre forts je ne suis pas très manuel....Bon allé je vais compter jusqu'à 200 et toi tu te caches....

Je m'avançais vers le mur le plus proche et collais mon front contre ce dernier. Je commençais à faire le décompte tout en me demandant, quand avais je joué à ce jeu pour la dernière fois, je crois que j'avais un peu moins de 10 ans, c'était avec mon frère.


Je n'avais jamais rien fait qui n'était pas avec lui, parce que à cause de ma mère nous déménagions tout le temps alors on avait pas d'amis. Du coup nous étions toujours ensemble, inséparable, avant que j'obtienne le secret. Après ça nous n'avions eu que des relations distantes tous les deux, dans un sens c'était de ma faute, c'est moi qui créait cette écart entre nous, et plus le temps avait passé, plus cette distance devenait grande.

Petit je ressemblais à mon frère, nous avions la même coupe de cheveux, nous portions les même habits, nous aimions les mêmes choses, nous étions les mêmes. Et puis il a fallut qu'un jour vienne où tout bascule à cause d'un secret, je ne pouvais rien lui dire, je n'étais plus lié à lui. Alors j'avais décidé de faire tout à l'opposer de ce que lui faisait. J'ai laissé mes cheveux pousser, je me suis tatoué, j'ai fais des choses que je n'aurais pas dû, j'ai détesté tout simplement la personne que j'étais enfant. Parce que sans doute que je regrettais le jour où j'ai su ce qu'était ma vie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Stone

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans la lune...

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Sam 20 Oct - 0:16

-D'accord...pourquoi pas une partie de cache cache, parce que pour les contre forts je ne suis pas très manuel....Bon allez je vais compter jusqu'à 200 et toi tu te caches....

En entendant cela, Alicia ouvrit des yeux ronds. Puis, lentement, un grand sourire, radieux et sincère, éclaira ses traits. Elle n'avait jamais sérieusement pensé que le garçon puisse accepter ses propositions, personne ne le faisait jamais.

Les gens étaient toujours trop sérieux pour jouer, maintenant. Trop pris par leur rôle d'adulte, ils en oubliaient le plaisir de jouer et de se laisser aller. Certains avaient bien encore au fond d'eux ce désir, cette envie, mais ils la refoulaient, par gêne.

Elle était tellement contente qu'enfin quelqu'un veule jouer avec elle!

Et en plus, il voulait bien commencer à compter...

Toute contente, elle s'élança silencieusement entre les rayons de la bibliothèque. Elle devait trouver une bonne cachette!

Elle décida finalement de se cacher dans une étagère vide, où elle se coucha de tout son long, au ras du sol. Puis, elle attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celestial.forumsactifs.com
Céran Nimà

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 24
Localisation : là, où les vagues du temps m'emportent

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Sam 20 Oct - 4:57

Je l'avais entendu partir, puis plus rien, je finissais le décompte et je me retournais. Maintenant il fallait que je trouve sa cachette, je me dirigeais vers le bureau, mais ne voyant personne je m'éloignais, tout en marchant je regardais dans les rayons d'étagère, mais elle n'y était pas. J'arrivais donc à la table où je m'étais endormie, personne non plus. Je traversais un rayon pour le diriger de l'autre côté.

Mais l'endroit était tout aussi désert, je me dirigeais vers un placard, que j'ouvrais avec difficulté, en forçant son ouverture je faisais tombé quelque objets parterre que je ramassais et remettais en place. Puis laissant la porte ouverte je repartais en direction du bureau de ce côté ci., tout en vérifiant qu'elle ne soit pas dans les rayons.

Pourtant je finis par revenir à mon point de départ sans l'avoir trouvé, quelque chose avait du m'échapper, je refaisais donc le même parcours encore une fois mais sans succès.

En me passant la main dans les cheveux je tentais de trouver les endroits dont j'avais prêté une attention minime. En tout cas une chose était sûr elle avait trouvé une bonne cachette, je poussais un long soupire puis je repartais encore une nouvelle fois, faisant cette fois ci extrêmement attention.

Je parcourais chacun des rayons un à un au cas où j'aurais peut être éventuellement pas vu quelque chose, mais je ne voyais rien de plus que ce que j'avais vu à mon premier et deuxième passage. Je me demandais où pouvait elle bien être, quand j'eus finis de faire tous les rayons.

-Peut être que...

Alors celle là j'y aurais pas pensée, je refaisant donc le chemin des rayons tout en regardant chaque étagère de bas en haut, je ne devais pas seulement me contenter de regarder si le rayon était vide, mais si elle ne s'était pas caché dedans. Mais moi étant un peu trop grand je n'aurais pu me glisser dans ce genre d'endroit, c'est pour ça que je n'y avais pas pensée.

Je m'appliquais donc en avançant doucement dans chaque rayon, en passant ma main contre chaque livre, des étages différents de chaque étagère. Alors que j'allais désespérer à force de le faire, je passais ma main contre un étage ne contenant pas de livre, ne voyant pas ce qui s'y trouvait je m'agenouillais tout en passant ma main à l'intérieur.

Effectivement je venais de trouver autre chose que des livres, c'est ce que je pensais quand ma main rentrait en contact avec une chevelure, je souriais content d'avoir enfin trouvé, je m'assis.

-Trouvé....L'idée était bonne....il m'a fallut du temps pour songer que tu pourrais t' être caché dans un espace au si réduit.....ça ne doit pas être très confortable cependant....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Stone

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans la lune...

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Sam 20 Oct - 15:41

Alicia attendait en silence dans sa sombre cachette. Elle entendait son compagnon de jeu marcher, et plus d'une fois il passa près d'elle sans la voir...Elle ne pouvait distinguer que ses pieds.

Toute excitée, elle se mordait la lèvre pour ne pas rire, elle avait souvent perdu le jeu de cache-cache parce qu'elle avait été prise d'un fou rire incontrôlable...Pas cette fois!

Sa cachette n'était effectivement pas très confortable, mais la jeune fille s'en préoccupait peu. Tellement peu, en fait, qu'au bout d'un moment elle finit par s'assoupir...C'est qu'il mettait du temps à la trouver, le garçon!

Elle fut brusquement réveillée par une main qui se posait sur ses cheveux. Il l'avait trouvée!

Elle éclata de rire et roula hors de sa cachette.


- C'était pas si mal! T'en a mis du temps! Allez, cette fois c'est moi qui compte, et toi tu te caches!

Elle se secoua un peu puis alla face contre le mur, où, se cachant les yeux de ses deux mains, elle se mit à compter.

- Un, deux, trois, quatre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celestial.forumsactifs.com
Céran Nimà

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 24
Localisation : là, où les vagues du temps m'emportent

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Dim 28 Oct - 12:32

Je restais planté là, alors qu'elle commençait à compter réfléchissant à un endroit où je pourrais me cacher, ne trouvant rien je m'éloignais. Traversant les allés de la bibliothèque, je me disais qu'il n'y avait certainement pas d'endroit où je pourrais me cacher sans être repérable, je pouvais dés à présent oublié de prendre des zones aux dimensions restreintes je ne pourrais clairement pas rentrée dedans, je me mis à soupirer continuant d'avancer.

Je me retrouvais devant le placard que j'avais ouvert et que je n'avais pas pensée à fermer. Il n'était pas très grand ni très large, il contenait deux balais et un tas de trucs sur le sol. J'essayais de rentrer à l'intérieur, me coinçant entre les deux balais je me penchais pour ne pas me cogner la tête avec le rebord du placard, réussissant enfin à me mettre à l'intérieur, je glissais sur les trucs qui trainaient sur le sol, je les poussais avec mes pieds et je refermais la porte du placard.

Je n'avais maintenant plus qu'à attendre qu'elle me trouve pensais je en baillant, je commençais à être encore fatigué, et en plus, à force de tenir ma tête de travers une douleur dans le cou était apparu, de toute manière l'endroit n'était pas confortable j'étais recroquevillé, serré, en plus le balais de droite avait la mauvaise manie de se coller à moi, le contact de sa brosse avec mon visage n'était pas agréable du tout, je soupirais encore, en tentant pour la quinzième fois de le pousser, pour qu'il arête de me tomber dessus, en vain j'abandonnais, je restais là sans bouger.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Stone

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans la lune...

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Mar 30 Oct - 23:39

-...24,25,26,27,28,29...30! Prêt, pas prêt, j'y vais!

Aussitôt, Alicia enleva ses mains de son visage, se détourna du mur et, frottant ses yeux pour les habituer à moins de noirceur, se mit à balayer la pièce du regard. Comme c'était excitant! Elle se mit à trottiner entre les rayons, regardant de haut en bas, sans succès. Mais elle ne se découragea pas pour autant, regardant sous le bureau, entres les armoires et même sur les bibliothèques.

Finalement, elle commença à déambuler au hasard, puis soudain elle s'arrêta et sourit. L'armoire, bien sûr! Classique...

Elle s'approcha sur la pointe des pieds, persuadée que son camarade se trouvait caché là. Puis, brusquement, elle ouvrit la porte:

- BOUH! TROUVÉ!

Et elle éclata de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celestial.forumsactifs.com
Céran Nimà

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 24
Localisation : là, où les vagues du temps m'emportent

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Mer 31 Oct - 4:53

Elle ouvrit brusquement la porte, puis elle se m'était à rire. En repoussant les balais et en dégageant mes pieds je sortais de cette horreur, puis je m'étirais, m'ébouriffais les cheveux. Je me m'étais à bailler, j'avais une envie de dormir, je regardais la jeune fille, puis je m'éloignais en direction de l'entrée où se trouvait mes affaires.

-Bon assez rigolez....Moi je dormirais bien....

Je traversais les allés, puis je passais devant le bureau, et enfin j'arrivais à l'entrée. Je m'agenouillais prenant mon sac et puis je le posais contre le rebord du bureau. Ensuite je retirais ma veste, et je m'asseyais sur le sol, je retirais mes chaussures, les jetant plus loin. Je m'allongeais en posant ma tête contre mon sac en croisant mes bras derrière ma tête je regardais le plafond.

Il était certain que j'aurais préféré dormir dans un lit, un vrai. Mais bon il ne fallait pas rêver, on ne trouve pas ce genre d'objet dans une bibliothèque. Ce n'était pourtant pas la première fois que je me retrouvais à dormir à même le sol, mais je n'avais jamais imaginé que ça m'arriverais de nouveau comme quoi la vie n'étais pas prévisible, enfin parfois.


Pourtant à l'accoutumé je contrôlais tout, et rien que l'idée qu'on est pu me laissé enfermé ici me faisait rire. C'était du hasard, rien de plus, rien de moins. Je prenais mon portable dont l'écran restait toujours aussi noir, je me demandais si ce soir aussi il m'avait laissé un message, comme tous les soirs. Je ne répondais pas, mais je les écoutais tous, et il concernait le même sujet, il ne voulait vraiment pas me lâcher avec ça. Il faudrait que j'invente quelque chose, mais je ne savais pas quoi lui dire, je n'avais pourtant pas le choix je devais lui mentir.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Stone

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans la lune...

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Lun 5 Nov - 13:26

Lorsqu'ils eurent fini la partie de cache-cache, le jeune garçon sortir difficilement du placard ( il semblait y avoir été plutôt à l'étroit) et lui dit qu'il avait envie de dormir. Sans lui laisser le temps de dire quoi que ce soit, il se dirigea vers le bureau et se construisit un petit lit improvisé. Bon...Il ne lui restait plus qu'à dormir aussi, sinon elle allait s'ennuyer à mourir. Car elle n'avait autre choix que de constater que le peu de lumière que dégageaient les sorties de secours ne serait pas assez pour qu'elle puisse lire.

Bon. Comment faire?

Prenant exemple sur son compagnon, elle décida de se servir de son sac comme d'un oreiller. Elle alla s'installer sous le bureau, dans le petit espace qu'il y avait pour les jambes: elle aimait bien se sentir entourée pour dormir, comme dans une petite cabane!

Seulement, elle n'arrivait pas à dormir. Elle était bien un peu fatiguée, mais le nouvel environnement, la nouvelle personne non loin d'elle ainsi que la situation excitante l'empêchaient de trouver le sommeil. Elle fixait le dessous du bureau en silence, quand au bout d'un moment elle risqua un:


-...Tu dors, toi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celestial.forumsactifs.com
Céran Nimà

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 24
Localisation : là, où les vagues du temps m'emportent

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Mar 6 Nov - 11:07

Flash back:
Il faisait nuit, il pleuvait légèrement, le vent n'était pas très fort. Ce n'était que le calme avant la tempête, lorsque le masque sera tombé tout changera, la vérité ne laisse pas de choix. Mais je me demandais encore pourquoi il avait l'air aussi confiant dans son fauteuil, ces yeux ne reflétaient que bonheur, triste illusion, il faut croire que la naïveté de ses sentiments allaient l'entrainé dans sa propre chute.

Il n'avait certainement pas conscience de ma présence dans l'obscurité de la pièce, seule la lune et le feu provenant de la cheminée empêchait la noirceur d'envahir ce qui semblerait être un salon. Masqué, vêtu de noir il serait impossible pour lui de me reconnaitre, impossible de m'identifier.

Pourtant je n'arrivais pas à sortir de mon trou et de l'affronter, ce n'était pas la peur qui me clouait sur place, cette dernière m'avait quitté depuis bien longtemps, depuis que j'ai pris connaissance du secret. Non je restais figé parce que l'incertitude s'emparait de mon être, je me demandais si je ne commettais pas une erreur, mais dans un sens je n'avais pas le choix.

Je finis par me lever, et laisser la lumière filtrer sur mon visage masqué, il ne fis pas un geste alors que je sortais mon arme, même lorsque je le pointais en direction de son crâne il ne disait rien. Puis au bout de quelques instants il se mit à rire, un rire amer, un rire sans vie.


-Je savais que tu viendrais, je t'ai attendu toutes les nuits depuis un moi, sachant que tu finirais par apparaître. Je sais que l'heure est maintenant aux adieux. C'est pourquoi la seule chose que tu dois savoir, c'est qu'un jour viendra ton tour, tu ne peux te cacher éternellement derrière ce masque, c'est toi qui appuiera sur la détente pour te laissé partir rejoindre ceux qui sont maudit.

Puis il se tu, un fin sourire marquait son visage. Lorsque j'appuyais sur la détente, il renversait son verre, il porta la main à son torse, et je voyais la mort peu à peu l'emporter. Lui aussi, comme les autres, libérés de leur chair il s'en allaient vers un pays lointain. J'abaissais mon arme et de ma main libre et ganté je fermais ces yeux qui me fixaient de manière énigmatique.

Enfin je disparaissais dans la nuit noir sous les échos des gyrophares de la police qui venait de perdre l'un d'entre eux. Mais je courrais à perdre haleine pour échapper à l'ombre qui me poursuivait.


Je ne savais pas depuis combien de temps j'étais parti dans mes pensées, mais sans aucun doute depuis un moment. C'est sa voix qui avait fini par me ramener à moi même, et à disperser ce souvenir. Lorsque je repris vraiment conscience je réalisais combien j'avais chaud et je remarquais que ma respiration était trop rapide et que mon cœur c'était mis à battre la chamade. C'était incroyable comme ce genre de souvenir me mettait dans des états tel que celui-ci.

Soudain je me rappelais qu'elle m'avait poser une question pour laquelle je n'avais donné aucune réponse. Je pouvais très bien faire semblant de dormir, mais pour une fois je n'avais pas le cœur à mentir. Je roulais sur le sol, et rampais pour passer ma tête au niveau du trou où elle s'était mise.

Il était vrai qu'elle avait une allure d'enfant, pas tant que sur l'aspect physique, mais elle avait aussi cette innocence qui les caractérisait, dans un sens je l'enviais, j'aurai aimé moi aussi avoir la chance d'apprécier cette chose que je n'avais pas. Je passais une main sur mon front chaud, puis je la paissais dans mes cheveux. Je commençais à calmer ma respiration.


-Non je ne dort pas....Il faut croire que mon esprit n'en a pas très envie....et toi pourquoi ne dort tu pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Stone

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans la lune...

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Mar 13 Nov - 20:50

Après qu'elle eut posé sa question, de longues secondes passèrent, silencieuses. Lorsqu'Alicia allait se résigner au fait que son compagnon dormait, il y eut enfin du bruit en haut et une tête apparut devant elle.

-Non je ne dort pas....Il faut croire que mon esprit n'en a pas très envie....et toi pourquoi ne dort tu pas?

Alors qu'une personne normale se serait principalement concentrée, à ce moment de la conversation, sur la question qui venait de lui être posée, l'esprit un peu égaré de la jeune fille se posait plutôt d'autres questions. En effet, elle remarquait que la respiration du jeune homme était bizarre, inégale. Et puis, il avait l'air d'avoir chaud...Très chaud. Définitivement, ça n'avait pas l'air d'aller.

D'un bond, elle se leva...Se cognant du coup la tête contre le bureau.


- Ouille ><

Elle ne s'en mit pas moins debout, frottant d'un air absent son front. Puis, en ignorant totalement la question posée par son interlocuteur ( son esprit était déjà ailleurs), elle demanda en fronçant les sourcils:

- Hé, est-ce que ça va?

Sans aucune gêne, elle posa sa main sur son front.

- Oulah! T'es brûlant! Moi je crois que t'es malade!

Elle mit ses mains sur ses hanches.

- Faut te reposer! Reste couché! Je vais aller te chercher de l'eau...Et puis je dois avoir un médoc dans mon sac...Et puis te faut une autre couverture...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celestial.forumsactifs.com
Céran Nimà

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 24
Localisation : là, où les vagues du temps m'emportent

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Mer 14 Nov - 9:58

Je la regardai se lever, puis se cogner. Elle se plaignit tout en frottant son front. Elle me posa une question, mais ne me laissa pas le temps de répondre, je continuais de la regarder, elle avait encore l'air d'une petite fille.

Elle laissa glisser ses mains sur ses hanches, ce qui eu pour effet de lui donner un petit air sérieux qui me fit esquisser un sourire. Ensuite Elle posa l'une de ses mains sur mon front je n'eus pas le temps de reculer, je n'en eus même pas le réflexe.

Voyant que la chaleur eu prit possession de ma peau, elle se mit en tête de me donner des médicaments, de l'eau et une couverture. Bien que cela ait été très généreux de sa part, je bondis sur mes jambes de manière très maladroite, évitant de m'écraser sur le sol. J'eus comme la désagréable impression d'avoir trop bu et d'être ivre, mon esprit n'aurait pu être autant embrumé que sous l'effet de l'alcool.

J'attrapai son bras, et machinalement je passai ma main libre dans mes cheveux. Je me mis à soupirer tout en tentant de m'éclaircir les idées.

-Je vais parfaitement bien...Je n'ai pas besoin de médicament, ni d'eau, encore moins d'une couverture, j'étouffe déjà assez comme ça. Tu n'es pas ma mère, je ne suis pas un enfant, je n'ai pas besoin de ton aide, ni l'aide de personne.

Réalisant qu'à force de serrer son bras je risquais de lui faire mal, je le lâchai, avant de me retourner et de chuchoter comme pour moi-même un pardon inaudible. Je posai l'une de mes mains sur le bureau, m'aidant à avancé, puis je me laissai choir sur le siège à roulette. Ma tête se cala contre le dossier, et les yeux fermés je déboutonnai le haut de ma chemise, comme si cela eu pour effet de me rafraîchir, je me mis à soupirer, mais se fut seulement du au fait qu j’eus chaud.


-Tu ne réponds jamais au question que l'on te pose, tu ressemble à une petite fille, tu es vêtue de manière étrange, tes manières de te comporter son bizarre. C'est à se demander si tu es bien réel, si tu viens bien du même monde que moi, si tu n'es pas un mirage ou une hallucination.

En passant ma main sur mon front je tentai de calmer les secousses contre mes tempes. J'ouvrai mes yeux pour la regarder. C'est vrai elle avait quelque chose d’irréelle, quelque chose qui me semblait tout bonnement inaccessible. Je me redressai, marchant jusqu'à elle, je posai mes mains sur ses épaules.

-Qui es tu vraiment? Et d'où viens tu?

Je la regardais les yeux perdus dans le vague, je caressai de l'une de mes mains les boucles de ses cheveux. Puis je la serrai dans mes bras en tremblant.

Flash back:

Je sentais les cailloux frotter la plante de mes pieds, les écorchant alors que je courrais. Il pleuvait, mon corps était trempé, j'avais froid depuis que j'étais parti. Mes vêtements étaient déchirés, j'étais partiellement couvert de sang. Mon arcade sourcilière gauche saignait, j'avais mal au niveau de mon estomac; la chaise que je m'étais prise tout à l'heure avait du me casser une ou deux côtes.

Mais bientôt je serais libre, je m'arrêtais, me retournant, j'attendais dans le vide le néant entouré de silence, au bout d'un certain temps qui me paraissaient une éternité au loin je voyais une explosion, puis des flammes jaillissant comme de l'enfer du quel je venais de m'évader. Je tombais à terre meurtri, prenant mon portable, je l'appelais.


-Viens me chercher....à la lisière du bois.

Je raccrochais, restant allongé sur le sol, et prenant la pluie je pleurais, j'étais libre pour la première fois de ma vie.



Sans m'en rendre compte je me mis à pleurer, je tremblai, j'eus chaud et froid en même temps. Je me senti étourdi par le flux d'image apparaissant à mon esprit, mais je ne fus pas seul, je restai accroché à elle comme si je fus sur le précipice de ma vie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Stone

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans la lune...

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Jeu 15 Nov - 13:08

Alors que la jeune fille allait partir chercher toutes les choses dont elle croyait avoir besoin, son compagnon l'arrêta en la saisissant par le bras.

-Je vais parfaitement bien...Je n'ai pas besoin de médicament, ni d'eau, encore moins d'une couverture, j'étouffe déjà assez comme ça. Tu n'es pas ma mère, je ne suis pas un enfant, je n'ai pas besoin de ton aide, ni l'aide de personne.

Alicia en aurait bien pensé quelque chose, et aurait bien dit son avis aussi, si ses pensées n'avaient pas été occupées ailleurs sur le moment: en effet, Céran lui serrait le bras de plus en plus fort et ça commençait sérieusement à lui faire mal.

Heureusement, il finit par la lâcher et se laissa choir sur la chaise à roulettes de la bibliothécaire. Il avait l'air d'être crevé et d'avoir trop chaud aussi. Visiblement, ça n'allait pas.

-Tu ne réponds jamais au question que l'on te pose, tu ressemble à une petite fille, tu es vêtue de manière étrange, tes manières de te comporter son bizarre. C'est à se demander si tu es bien réel, si tu viens bien du même monde que moi, si tu n'es pas un mirage ou une hallucination.

Quelle façon de voir intéressante...Elle, faisant partie de l'imagination de quelqu'un d'autre! Pour cela, il faudrait que quelqu'un ait le pouvoir de créer la vie rien qu'avec son imagination...Au fond, qui sait si l'on ne donne pas réellement vie, quelque part dans un monde parallèle, aux personnages que l'on crée?

Pour le reste, elle savait qu'elle était bizarre, et l'assumait parfaitement. Elle aimait se distinguer de la masse, faire rire les enfants et sourire les vieillards, cela semait un peu de joie même si quelques crétins se moquaient d'elle. Elle, elle s'en fichait: Alicia s'aimait bien comme elle était.

La jeune fille fut surprise de voir le jeune homme se lever d'un coup pour se planter en face d'elle et poser ses mains sur ses épaules:

-Qui es tu vraiment? Et d'où viens tu?

Il semblait absent, caressant vaguement ses cheveux d'une main. Sur le coup, Alicia faillit rire. Il lui demandait cela comme s'il s'attendait à ce qu'elle lui réponde qu'en réalité elle était un mage de la quatrième dimension et qu'elle venait de la planète Nazgul...Assez comique. Pourtant, elle n'était rien de plus qu'une simple étudiante normale. Rien de spécial dans son passé, sinon qu'elle était bien nantie ( comme pratiquement toutes les filles de cette école d'ailleurs).

Il y eut comme un moment de malaise, et l'envie de rire lui passa. Il avait un regard sombre, et ne disait rien, comme plongé dans ses pensées. Sérieusement, quelque chose clochait, elle en était sûre depuis un moment maintenant. C'est à ce moment qu'à sa grande surprise son compagnon éclata en sanglots et se mit à la serrer dans ses bras en tremblant.

Il ressemblait à un enfant seul et apeuré...Aussitôt Alicia se sentit très triste. Elle ressentait tout le désespoir et toute la tristesse qui animait le coeur de ce garçon, elle pouvait le sentir. La petite fille disparut sur le coup, du moins la partie extérieure, celle qui en réalité n'était qu'un masque amusant qu'Alicia s'amusait à porter pour rendre son existence plus joyeuse encore.

Elle le serra dans ses bras et dit doucement:


- C'est toujours ceux qui disent qu'ils n'ont besoin de personne qui, en réalité, ont le plus besoin de quelqu'un...

Elle caressa ses cheveux en se mettant sur la pointe des pieds.

- Ça va...Pas besoin de me serrer si fort...Je ne vais aller nulle part. Je suis là, ça va. T'es pas tout seul. C'est okay...

Elle ferma les yeux.

- Pleure, ça fait toujours du bien...

Sa voix était calme et rassurante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celestial.forumsactifs.com
Céran Nimà

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 24
Localisation : là, où les vagues du temps m'emportent

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Lun 19 Nov - 6:23

Je continuais de la serré dans mes bras, tout en sachant pertinemment que ça ne changerai rien mais je ne sais pourquoi je me sentais quand même un peu apaisé. Puis je la lâchais comme si elle m'avait brûlé, sa voix m'avait fait sortir de ma torpeur. Je me tournais, pour ne pas la voir ces paroles résonnants dans ma tête. J'aurais apprécié y croire, mais ce n'était pas possible.

-Rien n'est simple...malgré tout ce que je pourrais faire je serais toujours seul parce que.....Peu importe oubli tout ça....

Je retournais m'assoir sur la chaise en m'appuyant de nouveau sur le bureau. Je serais toujours seul parce que j'avais fais le choix de l'être, en voulant affranchir les erreurs du passé, en voulant protégé Derkan, je l'avais perdu lui aussi comme j'avais perdu ma mère. Je ne parvenais jamais à réussir ce que je voulais, il fallait toujours que je perde quelque chose en route.

En me laissant tombé sur le siège, je repensais à mon départ, quand je suis venu ici, je pensais faire disparaitre mon passé d'un revers de main, mais il me revenait en permanence comme un mauvais rêve. Je passais ma main sur mon visage, en me disant que si j'avais été un autre peut être tout cela aurait été plus simple. Mais à chaque fois que je ferme les yeux je revois tout ce sang.

Ce flic avait raison en voulant protéger ce que j'aime, je me suis perdu moi-même. Combien de personnes étaient mort depuis le début de cette histoire et combien mourront dans le futur, je ne serais le dire, pourtant je continuais quand même à protéger le secret alors que je me suis libéré de mes chaînes.

Je soupirais j'étais devenu ce que je déteste le plus: victime de mes propres actes, je n'avais pas peur du futur, j'avais seulement peur du présent. Ma liberté n'était qu'une cage un peu plus grande, et je suis celui qui avait fermé la porte de mon enfer. C'était comme si j'avais perdu les clé pour sortir, alors je restais condamné dans ce monde sans vie, sans couleur.

Je me relevais et me laisser tomber sur le sol près de mon sac comme, j'avais encore chaud, mais ma respiration était un peu plus calme. Je tournais mon visage, regardant la jeune fille, peut être que dans nos vies il existe deux mondes, visiblement je fais parti du mauvais côté. Malheureusement ce n'est pas demain que je changerais de vois, non il me reste encore des choses à accomplir, après je disparaitrais comme à chaque fois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Stone

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 24
Localisation : Dans la lune...

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Ven 30 Nov - 17:57

Alicia, silencieuse pour une fois, observait simplement le jeune homme tandis qu'il allait s'asseoir sur une chaise. Elle ne dit mot et garda un air sérieux, et ceux qui la connaissaient auraient probablement été fort surpris de découvrir qu'elle était capable de ce genre de choses.

Elle avait bien sûr entendu la phrase lancée par son compagnon:

-Rien n'est simple...Malgré tout ce que je pourrais faire je serais toujours seul parce que.....Peu importe oublie tout ça....

Et depuis, elle réfléchissais. La jeune fille n'était pas aussi stupide qu'elle en avait l'air, et heureusement d'ailleurs. Au fond, elle ne pouvait s'empêcher de se sentir un peu agacée. Mais quand les gens comprendraient-ils dont qu'ils avaient TOUJOURS le choix?

Elle garda le silence jusqu'à ce que Céran se laisse tomber sur le sol. Alors seulement elle ouvrit la bouche, pour dire d'une voix posée:


- C'est faux. La solitude est un choix. Tu as le droit de la choisir, mais si tu le voulais tu pourrais ne plus être seul. Dire que quoi que tu fasses tu seras toujours seul c'est choisir la voie de la facilité, de la paresse: c'est ne même pas vouloir essayer, c'est abandonner, laisser le malheur gagner.

Elle alla s'asseoir par terre à côté du jeune homme, d'un bond.

- Ici, j'ai vu beaucoup de gens...Des gens qui avaient parfois un lourd passé. Mais j'ai appris en les observant que la seule chose qui empêche quelqu'un d'être heureux dans ces cas-là, c'est sa certitude que de toute façon tout est foutu. Combien de personnes auraient pu changer de vie et être heureuses mais sont mortes en se disant '' de toute façon, il n'y avait rien à faire''? Tu veux vraiment être de ceux-là?

Elle soupira.

- Certaines personnes se drapent dans leur malheur, en sont presque fières. Certaines veulent se venger, d'autres sont persuadés être vouées au désespoir. Toutes n'arrivent pas à laisser aller leur passé. Le bonheur, c'est avant tout un choix. Se tourner vers l'avenir aussi.

Elle tourna la tête et le regarda dans les yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.celestial.forumsactifs.com
Céran Nimà

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 24
Localisation : là, où les vagues du temps m'emportent

MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   Sam 1 Déc - 5:09

Je l'écoutais parler, mais ces propos m’énervais, qu'est ce qu'elle pouvait bien savoir de moi? Elle ne savait pas à quoi étais du ma solitude, elle ne pouvait pas dire que c'est parce que je voulais resté seul. Elle ne comprenait, de toute manière c'est normal, elle à toujours vécu avec ces parents dans cette petite vie banale, elle ne pouvait pas savoir ce que ça faisait, elle ne pouvait pas comprendre pourquoi je l'avais fais, d'ailleurs personne ne pouvait le comprendre.

-Tu ne me connais pas, tu ne sais pas, tu ne peux pas comprendre; pourquoi je suis obligé de m'imposer cette solitude sans le vouloir......Je suis sûr que ta vie avec tes parents c'était plutôt tranquille, tu n'as certainement pas dû te débrouiller seul pour tout.....

Je la regardais, elle s'était assis à côté de moi elle me parlait de bonheur, j'avais envie de rire, nous n'étions pas dans ce genre de livre où quoiqu'il arrive le héros s'en sort toujours et qu'à la fin on à le droit d'un happy end là on est dans la vraie vie, et les fins heureuses c'est réservé à une certaine catégorie de personnes dont je ne fais partie. Pour la simple et bonne raison que j'ai du sang sûr les mains, qui pourrait accepté une telle chose, qui pourrait tolérer la présence d'une personne qui à tuer et tuera peut être encore?

Personne, une fois qu'ils savent, ils te regardent comme un monstre, sans cherché à comprendre sans savoir, il à suffit de quelques mots pour faire n'être toute une tranchée entre deux êtres. Ce faire abandonné par les gens au quel on c'est attaché, je ne voulais pas que ça m'arrive, je ne voulais pas souffrir. Après il y avait le mensonge pour préserver la relation, mais là encore la solitude persiste, parce que c'est comme si entre vous il y avait cette fine barrière qui disait que peut importe combien nous sommes proches, nous ne serons jamais sur la même longueur d'onde.


De plus quel avenir croyait elle que j'allais avoir, quand on tue, le seul futur qu'on a, c'est de toujours se préparer à ce qu'on découvre notre secret, devoir tuer pour se protéger, faire taire ceux qui oseront essayé de te faire perdre ta liberté en allant voir la police, je n'accepterais jamais de me faire arrêter, ça c'était une chose qui était sûr. Il ne pouvait vraiment pas me comprendre, mais elle était tellement sûr d'elle que j'avais envie de lui prouver le contraire.


Je la poussais sur le sol, ces cheveux au contact du sol s'étalèrent de toute leur longueur. Avant qu'elle eu le temps de réagir, je me mis au dessus d'elle, une jambe de chaque côté de son corps, les mains posés de chaque côté de sa tête, j'avais repoussé ces cheveux pour ne pas les écraser. Mes bras étaient tendu, mon visage gardait une distance du sien, mais comme ça elle ne pouvait pas s'échapper et je pouvais voir la réaction qu'elle aurait sur son visage.

-Tu dis que la solitude ne met pas imposer, mais que crois tu qu'on fait aux gens qui ont du sang sur les mains, crois tu qu'on soit ami avec des personnes qui ont tués et tueront. Personne ne veux de ces personnes, peu importe qui elles sont, on ne voudra pas d'elles, comme tout le monde, jamais personne n'a voulu de moi, parce que mes mains sont couvertes de sang, tu vois que ma solitude n'est pas un choix.....je te mets au défi de me prouver le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre dans la plénitude de la bibliothèque (PV Alicia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Mission D] Du rififi dans la bibliothèque
» bibliothèque de combat
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ouran World :: 
L'école
 :: Bibliothèque
-
Sauter vers: